Du 05 au 20 octobre 2018

/

Lieu : Hall Brassens


Exposition

Exposition sur papyrus de typha de l’artiste Papis, proposée par l’association le CERADS

Depuis juin 2016, le CERADS a initié une production artisanale de papier au village de MkaDiama sur le fleuve Sénégal. Ce papier est issu de la transformation d’une plante invasive, le Typha, durablement installé depuis la construction du barrage de Diama. Les impacts négatifs du typha sur l’environnement sont nombreux. Le CERADS a donc prospecté des voies de valorisation économique de cette plante. Plutôt que la détruire, faisons-en une nouvelle ressource !

Ce produit original, transformation du Typha en papier d’art, est fabriqué par les femmes de Maka selon la méthode traditionnelle du papyrus, après une formation assurée sur place par des artisans égyptiens. Il contribue à la lutte contre une plante nuisible, et assure un revenu aux villageoises et aux artistes st-louisiens.

Les œuvres de Papis sont présentées du 5 au 20 octobre. Papis, Ibrahima Diouf, collabore avec le CERADS depuis le début du projet. Son style originel, composé de figures géométriques très colorées, représente des motifs villageois traditionnels. Il a depuis évolué vers des scènes figuratives de dessin très précis, et réalise aussi des tableaux proches des scènes cocasses issues de la technique des sous-verres, une spécialité de Saint-Louis.

Dans le cadre du temps fort « Fabuleuse Afrique » du 5 au 20 octobre

Entrée libre

Œuvre © Papis

Programme complet du temps « Fabuleuse Afrique » ci-contre

Localisation

Partager cette page sur :