Vie municipale

Publié le mercredi 1 mars 2017

Des contraintes toujours plus fortes

En votant le budget 2017, la majorité municipale a acté une dynamique d’investissement majoritairement autofinancée. Mais  le budget 2017 est également le témoin des contraintes imposées par l’État qui n’ont jamais été aussi fortes entre diminution des recettes (baisse de la Dotation globale et de la Dotation de solidarité urbaine avant son extinction en 2020, diminution des compensations fiscales) et hausse des dépenses de fonctionnement  (augmentation du point d’indice, révision des parcours professionnels, hausse des cotisations sociales, gestion des cartes d’identité numériques…).

Délicate équation

Les élus se sont employés à résoudre la délicate équation entre stabilité de la fiscalité, baisse des dotations et maintien de la qualité des services de proximité tout en poursuivant les investissements en faveur de l’amélioration du cadre de vie.

En fonctionnement, au-delà des dotations, les recettes sont essentiellement constituées des impôts locaux. L’augmentation du nombre de foyers et la revalorisation des bases inscrites dans le Projet de loi de finances 2017 ont pour effet la hausse des ressources fiscales (+ 2 %).

Côté dépenses, les charges de personnel et les charges courantes restent sous contrôle. Là où les dépenses de personnel augmentent mécaniquement de 2,5 % par an, la Ville se limite à une hausse de 0,5 %. Depuis plusieurs années, chaque départ est l’occasion de repenser l’organisation des services.

Les subventions aux associations s’élèvent à 630 000 €. Une réflexion est engagée dans le domaine de la Petite enfance.

Réunion publique

Une réunion publique pour comprendre le budget
Vendredi 10 mars, 18h30, en mairie.

Le budget est détaillé dans le dernier Avrillé mag (voir ci-contre).

Localisation

Partager cette page sur :

S'abonner à cette publication |